Les Services industriels de Delémont (SID) lancent une plateforme de compensation CO2

Ici, là-bas et maintenant ! Par ces mots, les Services industriels de Delémont (SID) invitent tout un chacun à compenser ses émissions de CO2 grâce à leur nouvelle plateforme. En ligne depuis quelques jours, cet outil permet de calculer et de compenser ses émissions de CO2 par des projets de protection climatique certifiés de la fondation suisse myclimate. L’objectif est de participer au changement des comportements personnels pour que chacun puisse contribuer, à son échelle, à atteindre les ambitieux objectifs climatiques visant à contenir le réchauffement climatique.

Depuis une quinzaine d’année, il existe des mécanismes permettant de neutraliser les émissions le gaz à effet de serre en les compensant. Principalement issues de la combustion des énergies fossiles utilisées comme carburant pour les véhicules et comme combustible pour le chauffage, ces émissions sont la principale cause du changement climatique. Des organismes, tels que myclimate, proposent de les compenser par le biais de projets d’économie d’énergie ou par la substitution des énergies fossiles par des ressources renouvelables, sachant qu’en moyenne, en Suisse, chaque personne émet 14 tonnes de gaz à effet de serre par année. Un vol Zurich - New York représente par exemple environ 2 tonnes de CO2 par personne. Sa compensation coûte entre CHF 60.- et CHF 200.-, selon que l’on agisse sur des actions à l’étranger ou en Suisse.

Facile à utiliser, la plateforme lancée par les SID permet de compenser ses émissions en quelques clics, selon différentes catégories à choix. On peut soit choisir la compensation de son empreinte carbone annuelle tous domaines confondus, soit juste celle pour un vol en avion ou un déplacement en voiture, ou encore pour la consommation annuelle de chauffage ou d’électricité de sa maison ou de son entreprise. Il existe aussi la catégorie événement pour compenser les émissions liées à l’organisation d’une manifestation. Les projets de compensation existants sont très variés, ils peuvent concerner l’optimisation énergétique de bâtiments en Suisse, la construction de fours solaires dans un pays en voie de développement ou encore la création d’un chauffage à distance renouvelable.

5'000 arbres ont été plantés en 2019 grâce au projet de reboisement myclimate au Nicaragua

Les SID ont sélectionné deux programmes portés par myclimate ; ceux-ci répondent aux critères des labels les plus exigeants en la matière, soit Gold Standard VER ou PlanVivo et remplissent au minimum 10 objectifs de développement durable (ODD) sur les 17 que les Etats membres de l’ONU veulent atteindre d’ici à 2030. Il s’agit d’un projet de reboisement au Nicaragua et un pour la fabrication de fours, efficaces et solaires, à Madagascar. Tous deux ont reçu des prix tels que « Terre des Femmes », « Prix solaire suisse », « Rainforest alliance » ou encore « Eco-Index ». Plus localement, la plateforme permet également de participer à la renaturation des Hauts-Marais en Suisse, pôles majeurs de la biodiversité. En effet, le remouillage d’un haut-marais permet non seulement de stocker le CO2 dans le sol, mais aussi d’améliorer la gestion des crues, la protection des eaux, le microclimat et le paysage.

Dans la lutte contre le réchauffement climatique, la compensation des émissions est un complément à toutes les autres actions que chacun peut entreprendre à son niveau et en fonction de ses moyens. Les SID ont déjà mis en place plusieurs outils qui permettent de consommer mieux et moins. C’est le cas notamment avec le produit TOPAZE pour la consommation d’énergie, mais aussi les divers programmes de subventions énergétiques - remplacement des chaudières à mazout par des solutions renouvelables ou électromobilité par exemple. De plus, depuis l’an dernier, la Ville de Delémont compense entièrement les émissions de CO2 produites par le gaz énergie sur son territoire, soit l’équivalent de 16’380 tonnes par an. Pour rappel, la stratégie énergétique communale a pour objectif de supprimer totalement la consommation des énergies fossiles à l’horizon 2050.

Services industriels Delémont (SID)

Communiqué de presse