Gare Sud - Résultats du concours d'idées en urbanisme

farra zoumboulakis & associés architectes urbanistes SA

Le secteur Gare Sud se trouve au centre du territoire de Confluence, lieu de concentration des activités et des projets qui sont porteurs pour le développement de la ville et de l’agglomération delémontaine. Le futur pôle de développement est très attractif, de par sa proximité avec la gare et la sortie autoroutière, ses réserves de terrains, pour la plupart en mains publiques ou qui le seront à l’avenir, et son potentiel d’accueil de nouvelles activités d’intérêt régional et cantonal.

Au vu de l’importance du secteur et de la superficie concernée qui concerne environ 100'000 m2, les Autorités communales ont décidé de mettre sur pied une démarche novatrice. Un concours d’idées en urbanisme a été lancé en octobre 2020 et a été organisé sous forme de Mandat d’études parallèle (MEP), en deux tours, comprenant un dialogue avec les équipes participantes durant la phase intermédiaire. Un collège d’experts a été constitué avec des membres professionnels et non professionnels. Le concours s’est également déroulé dans le cadre d’une large démarche participative novatrice avec des échanges qui ont été menés avec le Groupe d’accompagnement (habitants, représentants de la société civile), ainsi que des acteurs économiques, de la recherche et de l’innovation, dans le cadre de tables rondes.

L’objectif du concours est de concrétiser la vision du développement souhaité sous forme de schéma directeur, lequel servira de base aux Autorités communales pour l’élaboration d’un plan spécial. La réalisation d’un schéma directeur pour Gare Sud consiste à dessiner les pièces d’un futur puzzle. Celles-ci devront s’imbriquer les unes dans les autres pour former une image d’ensemble cohérente. Cet effort d’anticipation est nécessaire pour que la réalisation d’un projet à court terme ne prétérite pas la réalisation d’un autre projet à moyen terme et pour que chaque pièce puisse exister à la fois seule et avec les autres.

Un programme ambitieux avec une vision à long terme

Le programme du concours donné en amont du travail des équipes est complexe et comporte une part d’incertitudes. Les éléments prioritaires du programme sont notamment :

  • Un futur hôpital de soins aigus ;
  • Un hôtel de patients notamment en lien avec l’hôpital du Jura ;
  • Une halle omnisports (halle triple) équipée notamment de vestiaires et de gradins pour l’accueil de diverses activités sportives de niveau national voire international ;
  • Des logements ;
  • Des activités tertiaires à haute valeur ajoutée ;
  • Un grand espace polyvalent libre de constructions pour l’accueil d’événements ;
  • Un parc public avec un secteur paysager majeur fonctionnant exceptionnellement comme bassin de rétention des eaux ; le maintien de la Ferme du Neuf-Cul, dont le bâti doit être conservé et qui pourrait avoir une vocation socioculturelle et une structure de restauration pour le quartier.

Sur la base de ce programme, le développement du site se réalisera en plusieurs étapes et certainement sur 20 à 30 ans.

Un projet de quartier durable afin de répondre à l’urgence climatique et écologique

La planification du secteur s’inscrit dans l’urgence climatique et écologique et en pleine crise liée à la Covid19. La présente démarche coïncide avec la décision de la Ville de Delémont d’élaborer un plan climat communal qui sera prochainement mis en consultation. L’atténuation et l’adaptation au changement climatique constituent désormais un enjeu majeur et la Municipalité envisage le développement de Gare Sud comme une opportunité pour expérimenter et innover sur ces thèmes. La volonté des autorités communales est ainsi d’inscrire le projet dans une démarche exemplaire, novatrice et visionnaire. Le projet sera labellisé « Site 2000 Watts » et s’inscrira également dans le programme SEED (anciennement One Planet Living®) porté par l’Association suisse pour des quartiers durables.

Des réflexions approfondies menées par sept équipes pluridisciplinaires

Sept équipes pluridisciplinaires (urbanistes, architectes, géographes, paysagistes, économistes, biologistes, experts en mobilité, etc.) ont été sélectionnées par le Collège d’experts. Les propositions et dialogues menés avec toutes les équipes ont été riches et de grande qualité. Certaines propositions ont permis de confirmer les éléments programmatiques souhaités alors que d’autres se sont imposées au fil des réflexions sur la base de propositions contrastées de la part des équipes.

Un des enseignements majeurs du concours est la reconnaissance des valeurs naturelles et paysagère fortes du site. Un des enjeux du projet est la préservation au maximum des espaces actuellement non urbanisés, tant pour leur valeur-ressource de sol fertile que pour leur force paysagère. La proposition du maintien d’un environnement naturel à proximité de la gare représente un fort potentiel de différenciation et d’innovation : travailler et vivre dans un cadre préservé bénéficiant d’une excellente connectivité.

En tant que creuset d’activation, le site de la SAFED peut être conservé dans un premier temps et considéré comme une ressource existante à vivifier avec potentiellement des impacts positifs sur le quartier en devenir en termes d’activation, d’expérimentation et d’identité (implantation de startups, petites et moyennes entreprises, activités de recherche et développement, culturelles et créatrices, etc.). Cette vision d’une friche industrielle à transformer progressivement permet au quartier de vivre malgré les incertitudes et d’évoluer aussi à moindre coût d’investissement.

Photographie Pierre Montavon

Un projet lauréat ambitieux et réaliste

Pour le deuxième degré, quatre équipes ont été retenues et ont approfondi leurs réflexions sur la base des recommandations du Collège d’experts. Après analyse, le Collège d’experts a proposé de retenir pour la suite des études le projet « Et au milieu coule une rivière », piloté par le bureau farra zoumboulakis & associés architectes urbanistes, accompagné par L’Atelier du Paysage, Ecoscan et Christe & Gygax. Ce projet se distingue par la clarté et la générosité de la nouvelle structure d'espaces publics qu'il propose, fortement ancrée dans le paysage et conférant une nouvelle identité à la Porte Sud de la gare de Delémont. Ainsi, celle-ci pourra s'affirmer non seulement comme un nouveau pôle de vitalité pour la ville et sa région mais également comme un véritable trait d'union entre ses divers quartiers et la belle campagne qui s'offre à elle au Sud.

Les résultats détaillés du concours sont présentés dans le rapport du collège d'experts et durant une exposition temporaire qui se tient du 16 septembre au 1er octobre 2021 à l’Hôtel de Ville de Delémont et qui peut être visitée durant les heures d’ouverture de l’administration communale.

Le Conseil communal tient à préciser que les résultats n'ont fait l'objet d'aucune décision des Autorités communales. Le Conseil communal prendra connaissance du rapport, en particulier du projet lauréat et décidera de la suite à donner. Dans tous les cas, la démarche participative engagée depuis le début du processus sera poursuivie avec tous les milieux concernés, ainsi qu'avec les acteurs présents sur le site, entreprises et habitants notamment, dans le cadre du plan spécial en particulier.

Le Conseil communal