L'Agglo, on y croit! Le Conseil communal de Delémont appelle à l'apaisement

Suite à l’annonce de la commune de Rossemaison du souhait de se retirer provisoirement de l’Agglomération, le Conseil communal de Delémont s’est réuni en séance extraordinaire. L’Exécutif delémontain affirme sa volonté de continuer à travailler ensemble avec les communes membres, dans l’intérêt de tous les citoyens de la région. Il s’interroge sur les prises de position émises par des communes sur un message qui ne concerne finalement que les delémontains et appelle à ne pas faire d’amalgames. L’Agglomération est positive pour l’ensemble de la région, il faut se serrer les coudes et privilégier le dialogue.

Le Conseil communal de Delémont est formel, il continuera à se battre pour « l’Agglo », comme il l’a toujours fait. Cette organisation fonctionne et les collaborations se font de façon optimale. Les importants projets transversaux et les échanges sont bénéfiques pour l’ensemble des communes membres et leurs habitants. Au final, la région toute entière en bénéficie également beaucoup. Les membres de l’Exécutif delémontain se sont réjouis de la tenue d’une nécessaire séance de discussion en début d’année prochaine.

Le Conseil communal appelle également à ne pas faire d’amalgames entre l’agglomération et le dossier complexe de Régiogaz. La décision de Delémont de quitter cette société n’est pas liée aux relations dans le cadre de l’organisation du Syndicat d’agglomération. Elle concerne les citoyens de Delémont uniquement – qui seront invités à s’exprimer sur le sujet en février - et a été prise afin d’optimiser la gestion dans ce domaine, dans leur intérêt. En cela, le Conseil communal s’étonne que les exécutifs de communes voisines prennent position sur un message qui n’est pas adressé à leur population. De plus, il réfute et regrette les accusations portées et rappelle que le message au peuple est basé sur des faits vérifiables.

Qu’il s’agisse de ce dossier, ou d’autres, le souhait du Conseil communal de Delémont est de se battre pour faire valoir les intérêts de la région toute entière. Il n’y a pas de volonté de diviser, mais au contraire, d’optimiser ce qui peut l’être, pour le bien-être de tous les habitants.

Le Conseil communal