Gare Sud - Destination d'avenir

Stratégiquement situé à proximité de la Gare de Delémont, le secteur Gare Sud est appellé à se développer ces prochaines années. Suite à une démarche participative et un concours d’idées en urbanisme, la Ville dessine les contours de ce projet prometteur et dévoile son identité visuelle. Prochaine étape pour le développement du secteur, la votation communale du 15 mai, pour l’achat des parcelles de l’ancienne usine SAFED, qui permettrait à la Municipalité d’orienter l’évolution du quartier dans l’intérêt public, pour l’ensemble de la population delémontaine.

Le secteur Gare Sud est reconnu comme pôle de développement stratégique, tant dans le plan directeur communal qu’au niveau de l’Agglomération et du Canton. Il est appelé à accueillir des installations publiques, comme le futur hôpital cantonal, une salle omnisport ou des lieux culturels, mais doit également promouvoir les investissements privés, notamment dans l’habitat, les entreprises innovantes ou l’artisanat. Un concours d’idées en urbanisme avec une démarche participative très active a permis de mener une réflexion approfondie afin de planifier le développement de ces terrains.

Gare Sud se dote dès aujourd’hui d’une identité visuelle propre qui accompagnera son développement au fil des différentes étapes. La couleur verte du logo s’est imposée d’elle-même pour représenter ce projet de quartier durable que les autorités communales souhaitent inscrire dans une démarche exemplaire, novatrice et visionnaire, en accord avec le Plan climat de la Ville. Le slogan « destination d’avenir » fait référence à la proximité de la gare et aux innombrables possibilités qu’offre cet endroit pour un développement cohérent d’un nouveau pôle de vitalité complémentaire pour la Ville qui se veut être un véritable trait d’union entre les divers quartiers et la campagne environnante.

Dans le cadre de ce projet, la Ville souhaite acquérir les parcelles de l’ancienne usine SAFED, situées au centre de ce secteur stratégique. La population delémontaine est appelée à voter le 15 mai prochain sur un crédit de 12’500'000.- pour cet achat qui permettrait à la Ville d’avoir la maitrise foncière de cette surface d’environ 21'000 m2. Cette démarche doit pouvoir déterminer de manière précise quel développement se fera sur le site et en assurer la cohérence. L’idée est de dédier ce site à la création d’un quartier à vivre durable, orienté vers la créativité et l’expérimentation, avec une forte mixité sociale et intergénérationnelle. Les espaces existants seraient conservés, dans un premier temps en tout cas, dans la mesure du possible à l’image d’une friche industrielle à transformer progressivement avec l’implantation de start-ups, de petites et moyennes entreprises et d’activités variées. Le développement se ferait en lien avec les partenaires intéressés, dont certains occupent déjà des locaux sur le site. La conservation des bâtiments existants et l’intérêt des locataires actuels permettrait une activation rapide du projet.

Dans le cadre du concours d’idées en urbanisme, toute une série de propositions en termes d’activités et de services a été imaginée pour faire vivre cet endroit, en se basant sur ce qui existe déjà et sur ce qui pourrait venir s’ajouter : une brasserie avec pub, de la restauration axée sur les produits du terroir, des espaces pour des activités artisanales ou de la création culturelle, une crèche, une école, des locaux de coworking, mais aussi des activités sportives (salle de grimpe, danse, yoga), des espaces de rencontre pour des associations, des services liés à la santé et au bien-être, une bibliothèque d’objets ou encore une serre pour des potagers urbains.

L’objectif sera de proposer des activités novatrices, complémentaires et surtout non concurrentes au centre-ville. La volonté n’est pas de raser les bâtiments existants, mais au contraire de conserver ceux qui peuvent l’être afin de continuer, sans grands investissements, à offrir des locaux intéressants à des prix attractifs. L'idée est donc de créer un écosystème d'entreprises et d'activités qui se renforcent mutuellement afin de continuer à faire vivre le quartier et à renforcer son attractivité. Dans ce sens, le secteur SAFED devrait évoluer progressivement, sans forcément consentir des investissements importants tout en respectant les critères liés au développement durable et en accord avec les citoyennes et citoyens intéressés à participer aux démarches participatives prévues.

Le Conseil de Ville a accepté à l’unanimité le message soumis à votation le 15 mai, il salue la politique volontariste de la Ville et souligne l’importance de l’emplacement stratégique de ces terrains pour développer l’ensemble du secteur dans l’intérêt de la Ville et de sa population. En cas de OUI le 15 mai, les parcelles de l’ancienne usine SAFED pourront faire partie intégrante du développement de Gare Sud, le plus grand secteur stratégique mixte à aménager pour répondre à des besoins d’intérêt publics de la ville, de l’agglomération et du canton.

Le Conseil communal