Comptes 2021 - Un résultat satisfaisant mais de la prudence pour l'avenir

Les comptes 2021 de la Ville de Delémont bouclent sur un déficit de CHF 67.20.- au compte général (rubrique 900). La clôture du compte de résultat global (rubrique 90) est, quant à elle, positive de CHF 3'551'526.50. Le budget 2021 prévoyait un déficit de CHF 1'780'000.-, qu’il a été possible de contenir grâce à une bonne maitrise des coûts et une bonne tenue des impositions des personnes morales notamment. De plus, contrairement à ce qui était annoncé au niveau du budget, le Conseil communal a renoncé à dissoudre complétement la réserve de politique budgétaire. Ce sont ainsi CHF 1'315'000.- qui ont été finalement prélevés sur ce fonds. Si le résultat est satisfaisant, l’Exécutif delémontain reste conscient que le déficit économique est bien réel et qu’il sera nécessaire d’apporter des solutions pour les années à venir.

Le Conseil communal de Delémont présente des comptes 2021 légèrement déficitaires de
CHF 67.20.-, après le prélèvement de CHF 1'315'000.- sur la réserve de politique budgétaire. Ce résultat économique, qui représente le résultat du compte général financé par l’impôt (Compte général rubrique 900 selon l’intitulé MCH2), est meilleur de 1.8 million qu’attendu, sans tenir compte des variations sur la réserve de politique budgétaire. Conformément à la présentation des comptes aux normes MCH2, la clôture du compte de résultat global – incluant le résultat des services autofinancés – est bénéficiaire de CHF 3'551'526.50.- (rubrique 90 MCH2).

Les variations par rapport au budget dépendent de plusieurs facteurs et notamment les impositions avec une forte augmentation au niveau des personnes morales (CHF 1'668'000 de francs en plus). Basée sur une quotité de 1.9, maintenue depuis 2016, les revenus fiscaux nets sont de 41 millions contre 39 en 2020. Lors de l’établissement du budget, les services autofinancés escomptaient un résultat négatif, qui se révèle finalement positif grâce aux résultats de trois services, l’approvisionnement en eau potable, l’assainissement et le traitement des eaux et le service du gaz. De plus, la rétrocession compensatoire des effets de la RFFA n’avait pas été évaluée au moment du budget, amenant donc un revenu complémentaire de CHF 501'013.-.

Le Conseil communal avait prévu dans le budget de maintenir des investissements élevés, afin de pouvoir participer activement à la relance économique. Ainsi, les investissements s’élèvent à CHF 13.7 millions (dont 4.12 pour les SID) pour CHF 1.56 millions de recettes (0.33 pour les SID), soit CHF 12,14 millions nets d’investissements.

Les effets de la pandémie, qui avaient fortement impactés les comptes 2020, se retrouvent notamment avec une diminution de CHF 310'320.- des locations de salles et d’entrées aux piscines, mais sont compensées par une diminution des « charges COVID » de CHF 258'366.-. Quant à l’impact dans le domaine de l’imposition, en l’absence de marqueurs clairs, le Conseil communal a renoncé à toute estimation.

Le Conseil communal est, certes, satisfait du résultat final 2021, mais il relève la réalité du déficit économique et la nécessité d’apporter des solutions pour les années à venir. Ainsi, il a décidé de ne pas dissoudre complétement la réserve de politique budgétaire, contrairement à ce qui était annoncé au niveau du budget.

Le Conseil communal