Abattages de sécurité d'arbres sur le domaine public

Dans le courant du mois de mars, les jardiniers-bûcherons de la Municipalité procèderont à l’abattage de plusieurs arbres aux abords des rues, places, espaces verts et cheminements piétons de la ville. Chaque arbre abattu sera compensé par une nouvelle plantation.

Dans le cadre de l’entretien courant des quelques 800 arbres d’alignement et 600 arbres isolés dans des parcs communaux, les jardiniers-bûcherons de la voirie communale ont identifié quelques arbres malades, voire morts, présentant un danger pour les usagers des routes et cheminements, mais aussi pour leur propre sécurité au travail.

Après une analyse approfondie de chaque arbre mis en évidence, il a été décidé d’abattre moins d’une dizaine d’arbres, principalement des sujets blessés, présentant des pourritures ou dont le tronc est creux ou sec. Ils se situent à la piscine, au parc des Marronniers, à la rue de la Jeunesse et à la route de Porrentruy. Des arbres situés en bord de cours d’eau, le long de la route de Bâle, doivent également être abattus car ils sont secs.

De plus, plusieurs jeunes arbres plantés récemment doivent être remplacés pour cause de mauvaise reprise, de vandalisme ou de dégâts subis par des véhicules. Dans le courant de l’année, chaque arbre abattu sera remplacé au même emplacement par la même essence ou une autre espèce mieux adaptée.

La liste des arbres concernés, avec leur emplacement et une description détaillée des causes d’abattage, a été discutée et validée par les membres de la Commission communale « Nature et paysage ». Elle peut être consultée durant 20 jours ouvrables, soit jusqu’au 18 février 2022. Elle est disponible en téléchargement ci-dessous ou au guichet du Service de l'urbanisme, de l'environnement et des travaux publics (UETP), auprès duquel les remarques éventuelles peuvent être adressées durant la même période.

Service UETP

chêne parc des maronniers Une expertise a montré qu’un des chênes situé au Parc des Marronniers a le tronc et les fourches creuses et des fructifications de type Phellinus qui est un champignon lignivore redoutable. Il sera transformé en arbres habitat pour conserver ses attraits pout la faune.